Comment aider les bambins a affronter une separation ou 1 divorce

Comment aider les bambins a affronter une separation ou 1 divorce

Si vous etes en instance de divorce, vous vous inquietez probablement des effets de la situation sur vos enfants. Ce est en mesure de etre complexe concernant eux. Mes enfants peuvent vivre plusieurs phases et revirements d’emotions. Ils pourront se sentir tristes, confus, coupables ou inquiets de ce qui leur arrivera. J’ai facon dont vous abordez des changements aura bon nombre d’importance concernant un bien-etre.

Que dire a les enfants i  propos de notre separation ou de notre divorce?

  • Prevoyez comment annoncer la nouvelle a votre enfant. Si c’est possible, il va i?tre preferable de le faire ensemble. Choisissez la zone et l’instant pour en parler. Soyez honnete, mais tenez compte de l’age de votre enfant lorsque vous decidez votre que vous lui devoilerez. Les bambins plus jeunes ont besoin d’information moins detaillee. Les enfants plus ages peuvent demander a en savoir davantage.
  • Rassurez la enfant en lui disant que vous l’aimez toujours et que vous continuerez tous les deux a vous occuper de lui. Dites-lui qu’il aura de multiples occasions de perdre un moment avec ses deux parents.
  • Etablissez tres clairement que ce enfant n’est gui?re responsable d’la separation. Mes jeunes bambins, en particulier, craignent d’etre responsables une separation ou du divorce. Expliquez-lui que c’est votre probleme d’adultes et qu’il n’aurait rien pu faire Afin de l’eviter. Il aura peut-etre aussi besoin de savoir que ni lui ni personne ne va vous Realiser revenir dans la decision. Aidez-le a saisir que le divorce reste definitif.
  • Encouragez ce enfant a parler ouvertement de l’ensemble de ses sentiments. Quand votre enfant parle, ecoutez-le attentivement et tachez de ne point l’interrompre. Il semble normal qu’il eprouve d’la difficulte a exprimer ses sentiments, aussi soyez patient. Ce peut etre difficile, mais Il semble important de le laisser exprimer ses peurs et ses inquietudes en toute honnetete. Repondez a ses questions le plus honnetement possible.
  • Si ce enfant se sent gene de se confier a vous, aidez-le a tomber sur quelqu’un en qui il a confiance, comme un autre membre d’la famille, un medecin, un psychologue ou un travailleur social.
  • Dites a votre enfant seulement votre qu’il a besoin de savoir. Ne discutez pas de decisions d’adultes et ne vous chicanez nullement devant la enfant. Mes enfants ne devraient gui?re participer aux rencontres au milieu des avocats ou avec les autres personnes qui participent a la procedure de separation ou de divorce.

Que pouvons-nous faire pour faciliter la transition?

  • Discutez des dispositions de visite avec l’autre parent avant de suggerer votre projet a la enfant.
  • Quand vous aurez finalise votre entente, parlez ouvertement des modifications qui seront apportees au mode de life. Indiquez vraiment avec qui votre enfant habitera et a quel moment. Cela a le droit de connaitre les decisions prises a son sujet. Rappelez-vous qu’il faudra peut-etre modifier les ententes a mesure que votre enfant grandira. Discutez des dispositions avec la enfant plus age ou votre adolescent et soyez pret a respecter ses sentiments i  propos de l’endroit ou il souhaite habiter.
  • Maintenez Notre routine la plus normale possible. Mes enfants se sentent en marketing et plus en confiance s’ils savent a quoi s’attendre. Cherchez a coder des routines qui vont i?tre respectees au sein des deux maisons.
  • Si vous avez plus d’un enfant, passez un moment qualitatif seul avec tous d’eux.
  • Ne parlez gui?re en en gali?re de l’autre parent a ce enfant, a votre famille elargie ou a ces amis. Si vous eprouvez de la difficulte avec vos sentiments et vos emotions, trouvez mes fri?res attentionne ou un conseiller a qui parler. Denichez peut-etre utile d’etablir des « regles d’origine » lorsque vous parlez a l’autre parent.
  • Mes enfants peuvent se sentir seuls dans une telle situation. Dans la mesure du possible, recherchez d’autres familles qui ont « deux maisons », afin que votre enfant puisse voir qu’il n’est jamais le seul a avoir des parents qui ne vivent jamais ensemble.
  • Soyez poli si l’autre parent vient chercher ou reconduire votre enfant. Si vous etes aimant et rassurant, ce enfant aura peut-etre plus de facilite a affronter la transition.
  • Laissez la enfant parler a l’autre parent chaque fois qu’il en a besoin. Tentez de demontrer de l’interet envers moyen qu’il marche avec l’autre parent. Ne laissez jamais croire a la enfant, via des mots ou des gestes, qu’il fera preuve de deloyaute s’il a du bonheur lorsqu’il n’est nullement avec vous.
  • Respectez les limites raisonnables etablies par l’autre parent. Ne minez pas l’autorite de l’autre parent et evitez de renverser une decision qu’il a prise. Discutez des regles ainsi que la discipline avec l’autre parent Afin de etre le plus coherent possible en deux maisons.
  • Communiquez en direct avec l’autre parent; ne vous attendez jamais que ce enfant agisse tel messager. Vous ne devez pas vous attendre qu’il vous fournisse de l’information sur les activites de l’autre parent, ses amis ou ses revenus.
  • Votre enfant est en mesure de avoir l’impression que sa relation avec la famille elargie, telle que les tantes et les oncles, change aussi. Soyez conscient de ces sentiments et donnez-lui de multiples possibilites d’entretenir ces liens.
  • Informez les autres adultes importants dans la vie de votre enfant (enseignants, educateurs en milieu de vais garder, entraineurs sportifs) de ce qui se marche, Afin de qu’ils puissent etre a l’affut des signes de difficultes que pourraient avoir votre enfant a s’adapter a la situation.
  • Transmettez l’information medicale et scolaire consequente a l’autre parent. Essayez d’assister aux reunions et a toutes les rendez-vous ensemble, pour etre tous les 2 informes.
  • facebook dating gratuit ou payant

Quand devrais-je appeler le medecin?

Il faudra du temps pour que la enfant s’adapte a ces changements. Un enfant moins i?ge va retrouver des comportements qu’il avait abandonnes depuis longtemps. Comme, il va reclamer sa suce. Mes enfants plus ages peuvent etre en colere ou se sentir depasses avec le changement. Ce paraissent toutes des reactions normales, qui devraient disparaitre au bout d’un temps certain.

Mes signes annonciateurs d’un trouble plus grave chez ce enfant ont la possibilite de inclure :

  • l’anxiete,
  • la tristesse et la depression,
  • des changements a ses habitudes d’alimentation ou de sommeil,
  • des problemes a l’ecole,
  • un comportement agressif.