C’est une jolie petite fille, avec d’immenses yeux bleus.

C’est une jolie petite fille, avec d’immenses yeux bleus.

Elle vit cette annee 2000 avec toute le plaisir des gamines de son age, et ne regrette qu’une chose : ne pas voir le pere plus souvent. Ses parents se paraissent separes il y a 2 annees, elle vit chez sa mere, qu’elle adore, mais son pere, qu’elle revoit bronymate application les week-ends et nos vacances, lui manque. Mais ses parents lui ont bien explique, elle n’est nullement malheureuse, elle a compris que c’etait comme ca, et tout le demeure va beaucoup : son petit frere Ilan, quatorze mois d’ecart avec i§a, avec qui elle joue bon nombre, l’ecole, elle reste solide eleve, sa maman, qu’elle adore, qui reste aide-soignante, c’est pratique, c’est elle qui lui guerit ses bobos, Lydie, sa meilleure amie, fille des voisins, avec qui elle dort regulii?rement, son carnet intime, qu’elle remplit tous les soirs de mots simples et d’une ecriture toute ronde…

Tout va bien, Jade reste une rapide fille pleine de beaute ainsi que joie, comme tant d’autres.

C’est au milieu de une telle aussi annee que Paul, le nouveau copain de maman, vient habiter a domicile.

Jade ne l’aime pas, d’abord parce qu’il n’est gui?re son papa, et ensuite parce qu’elle le trouve tarte, elle ne comprend gui?re pourquoi maman l’aime beaucoup, mais bon c’est maman qui decide, alors… Et puis franchement il fait des efforts, Jade le voit bien, il est gentil et il essaye de se faire bien aimer.

La mere de Jade change de service, a l’hopital, ainsi, doit maintenant bosser la nuit : elle fera deux nuits puis a 1 semaine de repos puis enchaine trois nuits, et ainsi de suite. Elle attend le apri?m que Jean rentre de son boulot, ainsi, puis elle s’en va, apres avoir surveille le bain, mis nos bambins en pyjamas, ainsi, les avoir fera diner. Parfois Jean revient un tantinet apri?s, aussi elle demande a la voisine ou encore a une cousine qui n’habite jamais loin de venir garder des petits, en attendant.

Ca se passe tel ca pendant 2 mois environ. Paul connait mieux les bambins, dorenavant, et le soir, il fait 1 style rigolo avec Jade, apres avoir couche Ilan dans la chambre voisine de la sienne -enfin, il deniche lui que c’est rigolo, Jade s’en fiche, elle voit que c’est un jeu de bebe, mais ca a l’air de lui faire joie, alors… Il rejoint Jade en bas, Afin de la coucher a son tour, mais avant, il te prend le foulard bleu de maman, le noue sur les yeux de Jade, et y trempe son doigt dans des trucs -du sucre, du caramel, en confiture, du miel- et le met dans la bouche de Jade, qui doit deviner en goutant votre que c’est : trop facile, franchement, mais bon, c’est rigolo un tantinet quand-meme. Sauf que des fois, ca a un drole de gout, elle ne deniche jamais votre que c’est mais elle n’aime pas, en tout cas.

Ce jour, d’ailleurs, i§a en a marre de votre gout degueulasse, elle ne sait toujours gui?re votre que c’est, aussi elle decide de tricher : elle souleve un coin du foulard qui lui bande le regard pour analyser.

Et elle voit. Elle voit son visage a lui, Paul, qui est un peu rouge, bizarre, il ne devoile que dalle mais je ressemble i  qu’il retient sa respiration; et elle voit que ce n’est nullement son doigt qu’il a enfile dans sa bouche, c’est son zizi.

Elle recrache votre soir-la le sexe de Paul, elle se met a pleurer parce qu’elle ne regroupe pas, elle lui evoque d’arreter, elle ne sait gui?re ce qui se marche, elle voit ca degoutant, elle comprend maintenant que ca puait la pisse, elle ne sait nullement pourquoi il fera ca mais elle sent que ce n’est gui?re normal, que ca ne se fait pas. Cela arrete, et il lui devoile qu’il ne faudrait rien penser, a personne, que c’est leur secret, qu’il ne faut gui?re le dire a maman, surtout, sinon il lui racontera aussi les betises que Jade et son frere font des fois le soir, et que lui ne punit nullement, ainsi, il s’en va, une telle fois la .

Jade essuie ses larmes, elle a l’envie de vomir mais n’ose gui?re sortir de sa chambre. Elle est affolee, mais ne sait pas du tout quoi Realiser, et elle a peur, jamais tant des menaces de denonciation a une maman, mais de l’homme lui-meme, il avait un regard tres dur, tout a l’heure, un regard mechant, elle sent beaucoup que ca viendra fort en gali?re si elle parle…

Elle demeure longtemps allongee dans le lit, au noir, ainsi, puis termine avec se relever sans faire de bruit, allume sa propre petite lampe de chevet rose, et va chercher le Journal, dans lequel elle ecrit ce qui s’est passe bien a l’heure, qu’elle intitule “Se soir il ma fe sa”.

A partir de votre jour la , de nombreux trucs changent, pendant des quatre mois ou Paul habitera bien i  domicile.

Paul vient maintenant votre voir la totalite des soir ou maman demenage bosser, tous. Il ne met plus de bandeau, ainsi, il ne fait plus semblant de jouer avec cette dernii?re : il lui met le zizi dans la bouche, souvent violemment, des fois elle a l’impression que ca cogne au fond de sa gorge, ainsi, il ne bouge plus, mais il lui empoigne la nuque, et il bouge sa tete a elle sur le zizi, tres vite et tri?s, il lui sert tellement la nuque que des fois ca lui fera en gali?re le lendemain encore. Elle a souvent le desir de vomir, mais elle ne est en mesure de jamais parce qu’elle etouffe a moitie -deux fois cette dernii?re a vomi quand-meme, une fois c’etait parce qu’il y avait eu un liquide vraiment mauvais au fond de sa gorge.

Et puis dorenavant souvent il lui prend une main, il la pose sur son zizi, et il lui ordonne de bouger sa main tres vite. La plupart du temps elle ferme le regard, elle ne voit moyennement comment c’est, mais une chose se i  fond dans sa memoire, votre seront des gemissements, elle l’entend gemir pendant ce temps la .

Un coup, il s’est allonge, son sexe sorti, il l’a posee au dessus de lui, ainsi, il a essaye de l’enfoncer sur lui -elle a eu tres en gali?re, elle a crie, il s’est arrete et elle a eu tres peur, parce que sa pepette saignait -il n’a rien evoque, Il semble juste parti, ainsi, Jade a dormi votre nuit-la avec la main posee sur le sexe, Afin de arreter le sang et ne pas tacher ses draps.